BUXIERES LES MINES : Village Nature

logo du site
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature
  • BUXIERES LES MINES : Village Nature

Accueil du site > Pages Annexes > En savoir plus

En savoir plus

LA MARCHE LORRAINE

Joyeux lorrains, chantons sans frein Le refrain Plein d’entrain De Jeanne , bergère immortelle Du pays de Moselle ! A tous les échos des grands bois Que nos voix A la fois Chantent l’antique ritournelle Qu’on chantait autrefois "Jeanne la lorraine Ses petits pieds dans ses sabots Enfant de la plaine Filait en gardant ses troupeaux Quitta sa jupon de laine Avec ses sabots , dondaine Oh ! oh ! oh ! Avec ses sabots" S’en alla sans émoi Le cœur plein de foi Pour défendre son roi ;

Fiers enfants de la Lorraine Des montagnes à la plaine, Sur nous , plane ombre sereine, Jeanne d’Arc , vierge souveraine ! Vieux gaulois à tête ronde Nous bravons tout à la ronde Si là-bas l’orage gronde, C’est nous qui gardons l’accès Du sol français !

S’en fut guider nos fiers soldats Tout là-bas Aux combats Et fit renaître l’espérance, en notre douce France ! Lors, les français victorieux Glorieux Flamme aux yeux, Chantant partout leur délivrance Entonnaient tout joyeux "Jeanne la Lorraine A quitté ses petits sabots Son jupon de laine Pour guerroyer sous nos drapeaux ! Et c’est un grand capitaine La vierge aux sabots dondaine ! Oh ! oh ! oh ! La vierge aux sabots" Jeanne, le gentil cœur Partout à l’honneur, Conduisit son Seigneur ! Las ! un jour elle succombe ! Aux mains des ennemis tombe ! Dans la flamme, horrible tombe ! Expira , la blanche colombe ! Mais depuis l’âme aguerrie, Au nom de Jeanne chérie, Ange saint de la Patrie ! C’est nous qui gardons l’accès Du sol français !

Tes fils n’ont pas dégénéré Sol sacré ! Adoré ! Dans leurs veines encor ruisselle Du sang de la Pucelle ! Aux jours de Fleurus, de Valmy, L’ennemi A frémi Le bataillon de la Moselle Chantait, cœur affermi "Comme la Lorraine Nous n’avons que de lourds sabots La giberne est pleine Mais sous la peau, rien que des os ! L’ennemi fuit dans la plaine Gare à nos sabots , dondaine ! Oh ! oh ! oh ! Gare à nos sabots" Et ce mâle refrain Guidait vers le Rhin Le peuple souverain !



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF